Créer mon blog M'identifier

Taine publiait dans la_Revue des Deux-Mondes

Le 3 janvier 2014, 12:23 dans Humeurs 0

TAINE ET LE PRINCE NAPOLÉONVous vous rappelez que, il y a quelques mois, M. Taine publiait dans la_Revue des Deux-Mondes_ deux chapitres sur l'empereur Napoléon. Je lesai résumés, j'en ai dit mon impression, et quelles atténuations et quelscompléments j'aurais voulus à ce portrait grandiose, à la fois abstraitet vivant. Au reste, je m'attachais moins à discuter la vérité del'inhumaine et surhumaine figure tracée par l'historien qu'à démêlercomment et pourquoi il l'avait vue ainsi. C'est à ces deux chapitres querépond aujourd'hui le prince Napoléon. Peut-être eût-il mieux faitd'attendre l'apparition du volume, où sans doute le jugement porté surl'homme s'expliquera mieux par le jugement porté sur l'oeuvre; mais nousconcevons la généreuse impatience du neveu de l'empereur.Le livre du prince Napoléon est éloquent et violent. Mais au fond etmalgré les inexactitudes et les partis pris relevés chez M. Taine, cetteréplique passionnée n'infirme point, à mon avis, ses conclusions dans cequ'elles ont d'essentiel. Cela prouve seulement qu'il y a deux façons dese représenter la personne et l'oeuvre de Napoléon. Et il y en a unetroisième, mitigée et tempérée: celle de M. Thiers. Et il y en a unequatrième, celle des grognards (s'il en reste) qui ne connaissent que«le petit caporal». Et il y en a encore d'autres. Il y a même celle duvieux Dupin, ce Chevreul des vaudevillistes, à qui l'on demandait s'ilavait vu l'empereur: «Oui, répondit-il, je l'ai vu. C'était un gros,l'air commun.» Rien de plus.--Et toutes ces façons sont bonnes,

suisse est à gauche

Le 8 octobre 2013, 07:43 dans Humeurs 0

Vers le milieu de la rue de l'Université, entre le numéro 51 et le 57, on voit quatre hôtels qui peuvent compter parmi les plus beaux de Paris. Le premier appartient à M. Pozzo di Borgo; le second, au comte de Mailly; le troisième, au duc de Choiseul; le dernier au baron de Sanglié. C'est celui qui fait l'angle de la rue Bellechasse.

L'hôtel de Sanglié est une habitation de noble apparence. La porte cochère s'ouvre sur une cour d'honneur soigneusement sablée et tapissée de treilles centenaires. La loge du suisse est à gauche, cachée sous un lierre épais où les moineaux et les portiers babillent à l'unisson. Au fond de la cour à droite, un large perron, abrité sous une marquise, conduit au vestibule et au grand escalier. Le rez-de-chaussée et le premier sont occupés par le baron tout seul; il jouit sans partage d'un vaste jardin borné par d'autres jardins, peuplé de fauvettes, de merles et d'écureuils qui vont de l'un chez l'autre en pleine liberté, comme s'ils étaient habitants d'un bois, et non citoyens de Paris.

Les armes des Sanglié, peintes à la cire, se répètent sur tous les murs du vestibule. C'est un sanglier d'or sur champ de gueules. L'écusson est supporté par deux lévriers et surmonté d'un tortil de baron avec cette légende: SANG LIÉ AU ROY. Une demi-douzaine de lévriers vivants, groupés suivant leur fantaisie, s'agacent au pied de l'escalier, mordillent les véroniques en fleur dans les vases du Japon, ou s'aplatissent sur le tapis en allongeant leur tête serpentine. Les valets de pied, assis sur des banquettes de Beauvais, se croisent solennellement les bras, comme il convient à des gens de bonne maison.

Project Gutenberg

Le 5 octobre 2013, 08:31 dans Humeurs 0

The Project Gutenberg Literary Archive Foundation ("the Foundation" or PGLAF), owns a compilation copyright in the collection of Project Gutenberg-tm electronic works. Nearly all the individual works in the collection are in the public domain in the United States. If an individual work is in the public domain in the United States and you are located in the United States, we do not claim a right to prevent you from copying, distributing, performing, displaying or creating derivative works based on the work as long as all references to Project Gutenberg are removed. Of course, we hope that you will support the Project Gutenberg-tm mission of promoting free access to electronic works by freely sharing Project Gutenberg-tm works in compliance with the terms of this agreement for keeping the Project Gutenberg-tm name associated with the work. You can easily comply with the terms of this agreement by keeping this work in the same format with its attached full Project Gutenberg-tm License when you share it without charge with others.

Voir la suite ≫